« 500 000 emplois ne sont pas satisfaits » déclarait Nicolas Sarkozy lors d’un entretien à l’Elysée le 24 août 2008, en ajoutant : « Certains ne veulent pas se mettre au travail ». Quand François Hollande parlait de 150.000 emplois non pourvus, Manuel Valls avançait le chiffre de 300.000. François Rebsamen, nommé ministre du travail en 2014, s’est alarmé de l’existence de « 400 000 emplois non pourvus et abandonnés parce qu’ils ne trouvent pas de réponse ». Déclarer, comme l'a fait le Président Emmanuel Macron le 16 septembre 2018 "il suffit de traverser la rue pour trouver un emploi", c'est reprocher au chômeur de faire peu d'effort pour trouver un travail.

La monnaie pour vivre

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir